Connexion : supprimer Ou

... des âmes qui écrivent et nous ressemblent !

De Plume en Plume est un site littéraire participatif – tout public – qui offre l’opportunité aux auteurs d’y publier leurs romans, poèmes, nouvelles, histoires, contes, fables, articles, etc.

Un site participatif est un espace où chaque auteur qui publie s’engage à lire d’autres auteurs afin de créer la dynamique utile et nécessaire à la vie du site. C’est du plaisir nourri par l’échange que perdure l’envie de partager plume et expérience.

Cette tribune vous permettra d’être lus et le cas échéant de promouvoir vos écrits qu’ils soient ou non autoédités. Saisissez la plume au vol et venez publier pour élargir votre public et communauté de lecteurs.

DPP vous offre également l’opportunité de faire de la correspondance avec les membres de votre région ou d’ailleurs.

L'espace jeune GDP, les Graines De Plume, vient compléter l'espace des DPPlumes.

De Plume en Plume vous permet de protéger vos écrits à un prix ultra compétitif. Certifiez vos romans, nouvelles, articles, textes, poésies... et partagez-les sur la toile l'esprit tranquille. Sécurisez et identifiez l'ensemble de vos écrits dans votre Salle des Archives. Consultez les tarifs de la graphiste qui vous propose de concevoir la couverture de votre roman ou autres.

Membres plus & Membres SDA : rejoignez-les ►

lliryC
Brune*
Benadel
Pierre
Bob
Jenny
Ancolies
Chris31
Delvina
Ethan Mendesbaum
Stephanevor
Evzone
Sté Toqué
Noureddine
Eugénie Delcombes
Valerie Pocard
Yanerwan
Judith 17000
JCDouz
Lucky3
Jack Jdarck
Isabelle M. Schindler
MrBurns
Julie.M
Carol Sébastian
Rico11
Hika
Emmalys
Pascal Adamson
FuturTibetain
Damien Origine.
Ronda.Iconx
Marilyse
Séléné
Leptotenes
Vincenzlo
Paradise
Christiane Bonnavion
Annefleur16
Elea Laureen
cyrielle33
RémiG
Bri.
Paulette Pairoy-Dupré

 

De Plume en Plume. Bienvenue !

 

 

 

PARTICIPATIF PUBLIEZ Participez COMMENTEZ

 

Ne BRISEZ pas la chaine Commentez ceux qui vous commentent

 

 

COMMENTAIRES  Respectez vos lecteurs en y répondant.

HELLO  Répondez à vos commentaires et avertissez vos lecteurs.

REP  Réclamez une réponse à votre commentaire.

SVP  Esprit participatif : Invitez ceux que vous commentez à vous lire.

 

CHRONIQUES  Partagez et publiez vos critiques (livres, films, etc.)

DOMAINE Public  Partagez vos coups de cœur  À découvrir

RECUEIL  Classez vos textes par recueil  Allez dans éditer.

VIDEOS ♫  Une  Fin de texte – sauf chanson & chronique.

 

ESPACE BLOG  voir infos dans la F.A.Q

ESPACE VIDEOS MUSICIENS  Proposez vos maquettes ♫

ESPACE Graines de Plume  13 à 16 ans.

FB  Vous arrivez de FB, passez en mode site  clic en haut à droite.

PARTAGES & DIVERS  Proposez vidéo & petit texte d'accompagnement 

REMONTER votre TEXTE Visible sur Partages à lire/relire & Vidéos 

 

Tous les SERVICES dans votre menu

HÉBERGER VOS IMAGES Illustrez vos textes.

MEMBRES PLUS  Créez vos ambiances sur vos espaces ←

COUVERTURE  Personnalisez vos oeuvres en ligne F.A.Q

 

PROTÉGEZ vos DROITS D'AUTEUR avec DPP

CERTIFICATIONS numériques à VIE   Changez gratuitement votre couverture.

SALLE des ARCHIVES  Archivez vos écrits & avantages  liste 

     ► Membres SDAGénérateur gratuit de couvertures.

 

WebBureau   WEB BUREAU   voir les services

Stats  STATISTIQUES vos visiteurs

Liste de lecture LECTURE ➺ Ajoutez un texte à votre liste "Prévoir de Lire".

Remonter dans la bibliothèque TEXTES ➺ Remontez vos textes dans la bibliothèque & +

Signaler  NON RESPECT DE LA CHARTE  

Pertinence   PERTINENCE Signalez un texte que vous avez aimé.

 

 

 

 

De Plume en Plume Soutenez DPP 

 

Publications SDA

Ancolies
Le grand pardon Tu peux crier, hurler, taper, frapper, cogner à l’huis, encore t’époumoner dans le jour ou la nuit, te mettre à genoux et supplier, glisser à terre et ramper, menacer de m’o ou t’occire, rien à faire, non tu ne peux pas revenir. Tu peux cirer mes pompes, repasser mes t-shirts, passer l’aspirateur à 400 à l’heure, user jusqu’au dernier crin la brosse à reluire, c’est toujours non, et y’a rien d’autre à dire, tu ne peux pas revenir. Tu peux me maudi...suite
Paulette Pairoy-Dupré
Les couleurs de l'incendie Clovis Cornillac porte à l’écran « Couleurs d’incendie », le second volet de la trilogie, « Les enfants du désastre » de Pierre Lemaître qui en a signé le scénario. A la fin des années folles, sur un fond de crise économique et de montée du nazisme, le film raconte l’histoire d’une vengeance. Il s’ouvre sur les obsèques grandioses de Marcel Péricourt, riche et respecté banquier, auxquelles assistent du beau monde des affaires et de ...suite
RémiG
Métavers tu dis ! Métavers tu dis Ne reniant aucunement L'arrivée de l'universelle folie, de violence quasiment exclusivement nourrie... L'assumant totalement N'y voyant le péril se profilant... La capacité de ton discernement t'échappant simultanément L'artificiel et le naturel, le virtuel et le réel de plus en plus pour toi se confondant... Pourtant la nature est encore belle tu sais Mon petit tellement chéri ! Il en est encore temps Comtemple le vrai printemps ...suite
Noureddine
Post scriptum Dans le monde renaissant, par les choix du karma, Sans que les souvenirs de l'odyssée rapide, Soient à portée de main, finesse de Maya, Tu chantes ta gloire, poltron et candide. Si jamais de tes oeuvres, notoirement brèves, En ton coeur endurci fleurissent des cactus, C'est au creux du désert que s'en retrouve l'humus, Eparpillé, hagard, comme le son d'un rêvre. Des impasses à foison, nullement fratenelles, Sonnent le glas de l'être, aux abois du mo...suite
Stephanevor
Blessure cachée Je ne savais te voir A réapparaitre comme la vie Une faille d'énergie Atteint l'âme en dérisoire Blessure en dispense D'un corps qui s'oublie A soigner l'âme des sens L'esprit d'une foi en vie Blessé dans sa force juste une étincelle Pour peu de feu, une amorce A attendre l'amour éternel Il n'a jamais suffi De guérir de ses psychoses Permettre au corps une osmose Un lieu où habite la vie Blessure d'une faillite D'énergie qui fatigue l'esprit Epuise...suite

 

 

"Partager ce qui vous fait du Bien contribue à l'Harmonie dans le Monde"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SDA Accédez aux actualités SDA SDA

Participatifs. Un p'tit tour par ici...  

Leptotenes
On ne le reverra pas « Papa, ça fait longtemps qu’on n’a pas vu Giovani, il faudrait le réinviter à la maison. » Mon enfant, il est temps que je te dise que tu ne le verras plus, qu’aucune de nos invitations n’arrivera à destination. Certains disent qu’il est au ciel mais toujours est-il qu’il ne sera pas là à Noël. Ils disent qu’il a rejoint les étoiles mais c’est un voile pour avoir moins ma...suite
Elea Laureen
Spleen Me Dis-moi Toi qui as tant vécu et qui as tout connu De la jeunesse à la vieillesse Tous les chemins de traverse ☙ Dis-moi Comment combattre le spleen De tous ces chagrins qui nous minent Toi qui as connu la grande guerre Et l'ombre de cette crise sanitaire ☙ Dis-moi Comment garder le sourire Quand chaque jour, nous annonce le pire Toi qui as vu périr ceux que tu aimais Durant la grippe ...suite
Sté Toqué
Voix éthérées pour sauver la planète Voix pour sauver la planète Un jour, les farfadets, les lutins et les fées Se réunirent tous en grand conciliabule La planète est en proie au plus grand des dangers Et ce danger c’est l’homme qui pille et qui brûle Etre s’en va-t-en guerre dans tous les génocides Avide de conquêtes, de sang et d’étripages Ne le voyez-vous pas qui mutile et trucide Sur le chem...suite
Hika
A qui… ce conte cette prière Il était une fois dans le si vaste Monde Une lune, des étoiles, des êtres nés dessous Tous naissaient petits, avaient besoin de l’Onde Fluidités mouvantes, réunies et partout Tous les bruits du vivant, multiples jusqu’au silence Du bourgeon qui éclot jusqu’à l’arbre centenaire De l’escargot qui passe au fauve qui chasse en bande L’équilibre était là, ne tuait pas la ...suite

Participatifs. Un p'tit tour par là...  

Evzone
Temps de guerre Il était triste et noir mon poème naguère, Lorsque j’avais écrit : « les Cœurs abandonnés ». Aujourd’hui confrontés à une ignoble guerre, Nous habitons un monde reclus et sans pitié. Un pays qui survit malgré les hécatombes Mérite chaque effort pour qu’on lui vienne en aide ; Mais comment arrêter les supplices et les bombes En lançant des missiles comme unique remède ? Un peuple...suite
Judith 17000
En blouse blanche Le stage qui a ouvert ma deuxième année s'est déroulé dans le service d'oncologie de l'hôpital. Difficile. J'ai supporté la tyrannie de la cheffe et la lâcheté des infirmières qui avaient pitié de moi mais qui s’aplatissaient devant elle. Les formatrices m'ont soutenue et ma note a été bonne au final. L'hôpital n'est qu'un reflet de la société. Les soignants ne sont pas tous hu...suite
RémiG
Géhenne sur terre ! Et comment faire ? Avec tous ces médias qui prospèrent tant, jouant selon leur gré avec la réalité, biaisant constamment... Avec ces généraux experts confits d'objets militaires Qui, encravatés, reprennent du service au service d'une version clonée visuelle de la géhenne Commentant si largement, anticipant, cesdites modernes guerres... Avec ces meutes de reporters S'épanouiss...suite
Ancolies
Madame Dieu (le Paradis Terrestre)  La femme de Dieu (le Paradis Terrestre) Ça, vous pouvez bien inscrire un chiffre compris entre 1 et 9 suivi d’autant de 0 que vous le souhaitez, ma réponse est non. Jamais. Jamais je n’accepterai de recommencer, de remettre le couvert, de renaître, me réincarner et recommencer une vie. Une fois c’est bon, si ce n’est déjà trop. Oh oui, j’aurai bien à la longu...suite

 

 

 

 

Avez-vous lu ?  

Benadel
Culpabilité La spirale horrifique Se déploie jour et nuit Sur l'esprit qui sillonne La culpabilité, La térébrante hantise. Le cœur, la mère-branche, En vapeurs maléfiques Me conte les ennuis D'un frère qui bouillonne. Je sens l'inimité Envahir ma sottise, Me dévorer par tranche. La parole assassine Hurle dans les tréfonds De mon être coupable. Je tremble jusqu'aux moelles En entendant ma voix R...suite
Hika
Un cerf ... Il m’apparut d’un coup, immobile et debout La meute hurlait au loin, les cors sonnaient la mort, Les chevaux au galop écumaient sous le mors Et saignaient comme lui, une blessure au flanc Il m’apparut d’un coup, immobile et debout Somptueux de silence , haute statue de marbre Ses bois développés lui faisaient comme un arbre Il en portait le poids sur ses pattes graciles Face au dern...suite
Ancolies
Non il n'est pas interdit de participer (Quel membre DPP êtes-vous ?) Cher(e)s membres bonjour. J’aimerais attirer votre attention sur le fonctionnement de DPP. Notre ami Benabel nous alertait récemment en constatant tristement que le concept participatif du site s’amenuisait comme peau de chagrin. Regardez-vous parfois les statistiques du-dit site qui vous tient trop souvent lieu uniquemen...suite
Esprits participatifs → Ne brisez pas la chaine → Commentez les membres qui vous commentent → Commentez et faites-vous connaitre → Chaque auteur aspire à être lu → Ecoutez les compositions des musiciens → N'oubliez pas un sourire et un pouce si vous aimez...

Lire - Commenter - Echanger

Stephanevor
Les mots sont des "taxis" bonjour Hika, les mots... taxi m'interpellent, c'est vrai que les mots ont leur univers et nous transportent j'aime les jeux de mots, tomber de beau, plus rien a dire, y a t'il des mots qui ..., il y a la façon de les employer le poete et de servir jusqu'a affronter c'est tres juste. les mots taxi nous emportent je suggere une belle de...
Benadel
Temps de guerre Vote positif Merci Evzone. J’ai été touché par ce poème mêlant l’espérance à cette souffrance qu’endure tout un peuple. Alors, puisse, et comme vous le versifiez brillamment, un halo de lumière caressante éclairer la gent souffrante d’un tendre éclairage la distrayant des outrages de soudards n’ayant de cesse de lui pointer les dards du mal. Que le...
Hika
Post scriptum Vote positif Comment ne pas, personnellement, ne pas entonner ce " Post scriptum". Il n'est pas " clair" ,en ces temps de révoltes , de sévices et de cris , on ne compte que les morts , partout , sans même apercevoir les souffrances, que personne ne peut ( et souvent ne veut ... mesurer et même approcher ). simplement merci de faire réfléchir " à f...
Judith 17000
Mes madeleines à moi... Vote positif Bonjour Rémi. Votre invitation à dévorer vos délicieuses madeleines est un bon moment de gourmandise. Dorées à souhait, elles sont comme les coquillages de votre enfance sur les plages de votre île enchantée. Puis, sorties de votre panier d'intimités, les senteurs mélangées ravivent l'odorat et les sons frappent l'oreille. Alors, le te...
Graine de plume Accédez aux Avis & DiscussionsGraine de plume Accédez à l'espace Partages à lire/relire & Vidéos
♫ Accédez à l'espace  Musiciens ♫

 

 

 Ancolies vous propose

 

 

 

 

  

Logo DPP Accédez aux actualités DPP Logo DPP

à suivre... chroniques, jeux, etc.  

Paulette Pairoy-Dupré
Les couleurs de l'incendie Clovis Cornillac porte à l’écran « Couleurs d’incendie », le second volet de la trilogie, « Les enfants du désastre » de Pierre Lemaître qui en a signé le scénario. A la fin des années folles, sur un fond de crise économique et de montée du nazisme, le film raconte l’histoire d’une vengeance. Il s’ouvre sur les obsèques grandioses de Marcel Péricourt, riche et res...suite
Judith 17000
A la santé Guillaume Apollinaire 1880-1918 - A la Santé Avant d'entrer dans ma cellule Il a fallu me mettre nu Et quelle voix sinistre ulule Guillaume qu'es-tu devenu Le Lazare entrant dans la tombe Au lieu d'en sortir comme il fit Adieu adieu chantante ronde Ô mes années ô jeunes filles Non je ne me sens plus là Moi-même Je suis le quinze de la onzième Le soleil filtre à travers Les vitres Ses ...suite
Paulette Pairoy-Dupré
Les Femmes du Square Le film est porté par Eye Haïdara - Il était une fois Angèle, une tigresse ivoirienne, vendeuse à la sauvette sous le périphérique à la Porte de Clignancourt, au culot sans pareil, baratineuse à la langue bien pendue, affublée comme pour attirer le client. Contrainte de fuir la violence de mafieux à qui elle doit de l’argent, elle devient « nounou » du côté de la Tour Eiffel...suite
Paulette Pairoy-Dupré
Mascarade Le dernier film de Nicolas Bedos - Une mascarade c’est un défilé ou une réunion de gens costumés et/ou masqués mais aussi une comédie hypocrite, une mise en scène trompeuse. Et c’est bien ce à quoi nous assistons deux heures durant. Tous évoluent dans de somptueuses villas azuréennes où tout brille d’un éclat excessif, des bijoux à la décoration intérieure, sont en permanence affublés ...suite

Partages & Divers

Ancolies
Tous ego Il y a peu, j'ai rêvé des racines du mal. Quelles étaient-elles donc ? Dans mon rêve, ce n'était pas le pouvoir, l'argent, le sexe, la dope, c'était... c'était... Paf mon rêve s'est arrêté là et je me suis réveillé. Pas de bol, j'étais à deux doigts de découvrir la source maléfique cachée. Abordons le sujet sous un autre angle. Savez-vous (source internet) quel est le rêve numéro 1 des ...suite
Annefleur16
Rêver Repenser aux merveilleux souvenirs de l’été Espérer un monde plus tendre et plus léger Vivre dans un univers de douceur et de félicité Enchanter sa vie par de magnifiques pensées Revenir dans le pays de son enfance adorée... Rêver,toujours pour continuer à espérer Rêver,toujours rêver pour continuer à exister Rêver,toujours rêver pour continuer à aimer ... « J’aime la vie pour la beauté d...suite
Carol Sébastian
Pluie Afflue sans discontinuité Entre ciel et terre De l’espace au sol D’un trait vif et froid Envahie indifféremment Pelouses toitures et réverbères Les passants courent Se réfugient sous leurs paras Epure l’asphalte de ses trottoirs noircis Revivifie l’azur. suite

Suggestions Actif

Evzone
Un rêve a disparu Tel un souffle léger et sans faire de bruit Un rêve sémillant apparut dans la nuit. S’approchant de l’enfant, il lui dit à l’oreille : Écoute bien, petit, la sublime nouvelle. «Je suis un rêve pur et gorgé d’émotion, Je ne vis que pour toi en imagination. Je fuis les gens mauvais, éloigne la laideur, Et apporte à chacun un soupçon de bonheur. Tu ne me croiras pas, car je suis ...suite
Emmalys
Inspiration Divine ? Quelle bonne blague ! Inspiration divine? Quelle bonne blague! La notion d'inspiration divine apparaît dans l'antiquité grecque où les poètes sont considérés comme les favoris des dieux, inspirés par les muses. Cette conception de l'écriture reste encore vivace dans bien des esprits... Qui n'a jamais contemplé le...suite
cyrielle33
Guitare et plume au clair de lune . Dans le bar... Le jukebox chantait Hôtel California Au flipper, un garçon la fixait béat. Lui, le beau guitariste souvent intrépide Elle, la fille rêveuse, à la littérature avide. Chez Céline... Dans cette boum, un premier et doux baiser Dansant un peu gênés, tendrement enlacés Se découvrant, tremblant comme des fous Sur un air de Scorpions « Still loving you ...suite